• Blog
  • Hommage à Ieoh Ming Pei, un grand nom du monde de l’architecture.

Le monde de l’architecture vient de perdre l’un de ses plus remarquables créateurs. En effet, l’architecte Ieoh Ming Pei nous a quitté à l’âge de 102 ans à New York le 16 mai 2019.

Né près de Shanghai en 1917, Ieoh Ming Pei a quitté la Chine à l’âge de 18 ans pour étudier l’architecture aux États-Unis. Naturalisé américain, il créa son agence 20 ans plus tard, en 1955. Rapidement, à partir de années 70, ses œuvres se font connaître internationalement et de nombreuses demandes s’en sont suivies. Un réel succès mondial, des Etats-Unis à la Chine en passant par l’Europe, ce dernier élabore des édifices emblématiques, récompensés par de nombreux prix et récompenses.

Quelques grands projets en Amérique :

« Plan Pei » – Oklahoma City, 1664/1966 : Nom informel de deux bâtiments commandés à Ieoh Ming Pei concernant le réaménagement urbain du centre-ville d’Oklahoma City. Le premier est le Central Business District General Neighborhood Renewal Plan (terminé en 1964) et le Central Business District Project I-A Development Plan (terminé en 1966).

« National Gallery of Art » – Washington, 1978 : Cette construction a influencé toutes les autres constructions de musées aux Etats-Unis dans les années 80.

« Hôtel de ville de Dallas » – Dallas, 1978 : Sous forme de pyramide inversée, la construction de cette mairie aura pris 11 ans et aura également permis à Pei d’étendre sa notoriété aux Etats-Unis.

« John F. Kennedy Presidential Library and Museum » – Boston, 1979 : de nombreux problèmes et conflits se sont fait ressentir pour la construction de cette « bibliothèque présidentielle Kennedy ». Pei a donc dû revoir ses plans et estime que la nature même du projet a été modifiée puisqu’il manque la passion conceptuelle d’origine : « Je voulais transmettre quelque chose de très fort pour honorer la mémoire du président Kennedy. Cela aurait pu et aurait dû être un grand projet. »

« Morton H. Meyerson Symphony Center » – Dallas, 1989 : Située dans l’« Arts District » du centre-ville de Dallas, cette salle de concert accueille principalement l’orchestre et le cœur symphonique de Dallas.

Décès de Ieoh Ming Pei : son oeuvre National Gallery of Art de Washington
Décès de Ieoh Ming Pei : son oeuvre pour l'Hotel de Ville à Dallas
Décès de Ieoh Ming Pei : son oeuvre "John F. Kennedy Library" à Boston
Décès de Ieoh Ming Pei : son oeuvre Meyerson Symphony Center

Ses plus grands projets en Asie

« Tour de la Bank of China » – Hong Kong, 1989 : composé de quatre tours triangulaires regroupé en un seul édifice, cette tour est composée de verre et d’aluminium avec des hauteurs différentes. La plus haute tour de cet ensemble représente 72 étages et 367.4m de hauteur. L’utilisation du verre permet de refléter les couleurs du ciel, différents entre la lumière du jour et les lumières de la ville la nuit.

« Le musée Miho » – Koka, 1997 : Cette construction a pour spécificité la préservation du milieu naturel du lieu. Dans les montagnes de Shiga, près de Kyoto, ce musée est enterré aux 3/4 afin de ne pas dénaturer le lieu en y implantant un bâtiment brut.

« Musée de Suzhou » – Suzhou, 2006 : Ce musée d’arts chinois anciens s’inspire du style traditionnel de la ville en y accordant un style moderne occidental. Le parfait mélange et accord des ponts, points d’eau et plantes accord au site une élégance toute particulière.

Décès de Ieoh Ming Pei : La Banque de Chine à Hong Kong
Décès de Ieoh Ming Pei : le Miho Museum à Kyoto, Japon
Décès de Ieoh Ming Pei : le musée Suzhou Museum à Suzhou, Chine

Les autres grands projets de Ieoh Ming Pei

« Musée d’Art islamique de Doha » – Quatar, 2008 : Ce bâtiment en R+5 a été construit sur une île artificielle et représente la « quintessence de l’architecture islamique » selon Ieoh Ming Pei. Selon l’exposition et donc la lumière du jour, l’ombre etc., l’apparence change et laisse place à différents motifs caractéristiques de l’art islamique.

« Le Louvre » – France, 1989 : Sans concours d’architecture ni appel d’offres, c’est le président François Mitterrand qui a fait appel à sa créativité, sous les conseils de son ministre de la Culture Jack Lang, afin de repenser le Louvre en 1983. L’objectif était de redynamiser ce musée vieillissant. Malgré les polémiques, notamment en ce qui concerne le choix des matériaux (métal, acier, aluminium), la construction s’est déroulée sans travers – en 4 ans – et est devenu un symbole culturel de la France quelques années plus tard.

Décès de Ieoh Ming Pei : Musée de l’Art Islamique à Doha, Qatar
Décès de Ieoh Ming Pei : Pyramide du Louvre à Paris

Ieoh Ming Pei prend sa retraite en 1990 mais reste jusqu’à sa mort consultant en architecture, en particulier pour le cabinet de ses fils,
« Pei Partnership Architects ».

Durant sa célèbre carrière, cet architecte a reçu de nombreux prix et récompenses :
– 1979 : médaille d’or de l’ »American Institute of Architects
– 1983 : prix Pritzker, considéré comme le « prix Nobel de l’architecture ».
– 1989 : « Praemium Imperiale », prix attribué par la famille impériale du Japon pour récompenser les artistes à l’œuvre accomplie dans les cinq domaines suivants : peinture, sculpture, architecture, musique, théâtre et/ou cinéma.
– 2003 : récompense du Cooper–Hewitt, Smithsonian Design Museum.

Nous vous proposons notre top 20 de ses réalisations.